Accueil / Actualités / Bulletin épidémiologique - Santé Publique France
Coronavirus - Covid-19

Bulletin épidémiologique - Santé Publique France


Le post-confinement

Le 14 mai 2020. la première vague épidémique est derrière nous. Nous sommes en phase de postconfinement, l’activité quotidienne de la population reprend son cours mais des masques apparaissent sur les visages. Quels que soient les indicateurs de la pyramide de sévérité (cf. page 11 du point épidémio), en médecine de ville ou à l’hôpital, la courbe temporelle présente la même dynamique, avec notamment, un pic épidémique estimé la semaine 13-2020 (du 23 au 29 mars 2020) en Nouvelle-Aquitaine.

Cependant, des cas de COVID-19 sont encore identifiés quotidiennement par les laboratoires de la région confirmant que le virus circule toujours en Nouvelle-Aquitaine, comme sur l’ensemble du territoire national. La menace est donc bien réelle et les mesures de contrôle sont toujours d’actualité. Une vigilance accrue, un haut maintien des mesures d’hygiène, de protection et de distanciation physique sont donc nécessaires afin de limiter au maximum la survenue ou le maintien de chaines de transmission.

 

Une priorité : la recherche des cas confirmés et l’identification des clusters

Détecter le plus rapidement l’apparition des malades pour activer l’identification des contacts et ensuite la mise en place de mesures d’isolement et de dépistage est le leitmotiv dans la stratégie permettant d’éviter l’apparition de ces chaines de transmission. Ainsi, l’ARS Nouvelle-Aquitaine s’organise pour identifier le plus rapidement possible les situations complexes (cas identifiés en milieu scolaire, en établissement médicaux-sociaux, etc.) et les cas groupés au sein de la population.

Plusieurs clusters sont apparus ces derniers jours sur le territoire métropolitain (Point Epidémio national disponible ici) et certains pays, comme l’Allemagne, connaissent une recrudescence des cas confirmés de COVID-19. La vigilance doit donc être maximale d’autant que peu de gens ont été en contact avec le virus selon les dernières données scientifiques. La dernière publication de l’Institut Pasteur dans la revue Science (H. Saje et al) estime en effet, que 4,4 % (2,8-7,2) de la population française aurait été infectée au 11 mai.

Bulletin de santé publique et dernier point épidémiologique régional de l'institut Santé Publique France - Point Spécial COVID-19

Retrouvez l'intégralité du bulletin en cliquant ici

L'union Régionale des Médecins Libéraux

  • > représente les médecins libéraux dans les instances
  • > organise l'offre de soin sur les territoires
  • > développe des innovations en santé