Accueil / Actualités / Bulletin épidémiologique - Santé Publique France
Coronavirus - Covid-19

Bulletin épidémiologique - Santé Publique France


EDITO du point épidémio régional spécial Covid-19 du 16/07/2020


Une légère intensification de la circulation du virus en Nouvelle Aquitaine

Depuis plusieurs semaines une cinquantaine de nouveaux cas de COVID-19 était identifiée par semaine dans la région. Depuis deux semaines, le nombre de cas positif est en augmentation avec 104 caspositifs recensés en semaine 28-2020 (du 06 au 12 juillet) contre 50 en semaine 26 (du 22 au 28 juin).  Le taux d’incidence a ainsi augmenté pour atteindre 1,7 cas positif pour 100 000 habitants. Le taux de positivité est de 0,5 % pour plus de 19 000 testsréalisés.

Une augmentation de l’activité des associations SOS Médecins pour suspicion de COVID-19 a également été observée cette dernière semaine passant de 1 % à 3 % en semaine 28-2020 soit près de 260 actes, alors que le nombre de passages aux urgences reste faible.

 

Un nombre de clusters identifiés en augmentation

Depuis le 6 juillet 2020, 9 clusters ont été identifiés dans la région confirmant la circulation active du virus. Cette recrudescence se caractérise par l’identification de chaines de transmission lors de soirées festives privées ou liées à des personnes contaminées de retour de pays avec une forte circulation virale (Madagascar, Inde…).

 

Le département de la Gironde est passé en vulnérabilité modérée

Devant l’évolution de l’ensemble des indicateurs : augmentation du nombre de clusters (3 en semaine 28- 2020 contre aucun en S27-2020), hausse de l’activité de l’association de SOS Médecins Bordeaux pour suspicion de COVID-19 et du nombre de cas (49 cas positifs en semaine 28-2020), il a été décidé de faire évoluer la vulnérabilité du département de la Gironde vers une vulnérabilité modérée traduisant une fragilité du département.

 

Une vigilance de plus en plus forte

Cette évolution de la vulnérabilité pour le département de la Gironde mais également le frémissement à la hausse des indicateurs pour les autres départements de la Nouvelle-Aquitaine appellent à une vigilance maximale. Cela d’autant qu’il est observé une baisse du respect des mesures de protection au sein de la population alors qu’elles sont connues de tous. Nous avons vu que collectivement, le respect de ces mesures avait un rôle majeur dans la lutte contre la circulation virale, il est aujourd’hui important de garder en mémoire ce que nous venons de traverser.

 

Des mesures de prévention à rappeler

Cette évolution de la situation épidémiologique nous rappelle que nous sommes toujours exposés au SARS-CoV-2, il apparait donc indispensable de :

- maintenir les mesures barrières : distanciation sociale, port du masque et utilisation de solution hydroalcoolique;

- avoir une vigilance accrue et se protéger lors de contacts avec des personnes rentrant de voyage en provenance de lieux où le virus circule activement;

- se faire dépister dès l’apparition desymptôme.

 

La première vague est passée dans notre région, l’impact du confinement a été efficace mais la situation épidémiologique nous rappelle que nous pouvons être confrontés à une deuxième vague. Les gestes barrières et la distanciation sociale restent d’actualité et constituent un rempart collectif contre cette menace…NE L’OUBLIONS PAS !


Retrouvez l'intégralité du bulletin en cliquant ici

L'union Régionale des Médecins Libéraux

  • > représente les médecins libéraux dans les instances
  • > organise l'offre de soin sur les territoires
  • > développe des innovations en santé