Je souhaite rester informé
   Accueil / Actualités / Etude prospective
Infos

Etude prospective

- Cliquez ICI pour participer à l'enquête -


 Et demain la médecine libérale ? 


L’URPS Médecins Libéraux Nouvelle-Aquitaine engage une étude prospective en faveur de l’attractivité de l’exercice médical libéral.
L’objectif est de dégager les tendances qui se profilent, d’imaginer et proposer des hypothèses nouvelles, et, après consultation des médecins et débats, de diffuser un rapport de recommandations.

Une idée à nous soumettre ? La boite à idées est disponible !



Les enjeux pour l’URPS Médecins Libéraux
- Communiquer et ouvrir un dialogue avec les médecins libéraux de la région sur cette préoccupation essentielle, notamment en faisant remonter leurs besoins et avis sur les tendances qui se dégagent ou les orientations promues par les pouvoirs publics
- Faire entendre la voix des médecins libéraux de Nouvelle-Aquitaine avec des propositions et scénarios concrets

Pour que l’avenir de la médecine libérale ne se dessine pas sans vous, l’URPS des Médecins Libéraux de la Nouvelle-Aquitaine vous accompagne et compte sur votre mobilisation.

La place de la médecine libérale
L’excellence de notre système de soins repose sur les deux piliers essentiels constitués par l’hôpital et la médecine libérale. La médecine libérale constitue le maillage de proximité pour la santé des français, assurant 80% des consultations des patients et participant très largement aux actes techniques et d’hospitalisation au sein des établissements privés. Pourtant, l’installation en libéral a tendance à décroître et des territoires, notamment ruraux, connaissent une pénurie de médecins du premier et du second recours. En parallèle, de nombreuses tendances modifient depuis plusieurs années le cadre de l’exercice libéral : gel de la tarification à l’acte au profit de rémunérations forfaitaires voire populationnelles, mise en place d’organisations territoriales coordonnées (MSP, CPTS, ESS...), nouvelles technologies et outils numériques ouvrant la voie à des plateformes médicales commerciales distantes ou au diagnostic par l’Intelligence Artificielle, augmentation des contraintes administratives, renforcement de délégations de tâches médicales aux autres professionnels de santé, arrivée de nouveaux profils (assistants médicaux, IPA*...).


Quel avenir laissent présager ces évolutions par rapport à un exercice médical organisé de manière libre et autonome par le libéral ? Comment envisager par exemple sur la durée le transfert de tâches : si, pour les pouvoirs publics, il répond au manque actuel de médecins, qu’en sera-t-il dans 15 ans quand, libérés du numerus clausus, de nouvelles cohortes de médecins seront en capacité de s’installer ? Les évolutions du métier et de la pratique sont inévitables, elles sont le propre de l’innovation. Mais lesquelles doivent être privilégiées pour maintenir une prise en charge de qualité des patients, dans le respect des valeurs de la médecine libérale ? Lesquelles répondent aux souhaits des médecins, et notamment des plus jeunes installés ou des internes ?







À consulter

L'union Régionale des Médecins Libéraux

  • > représente les médecins libéraux dans les instances
  • > organise l'offre de soin sur les territoires
  • > développe des innovations en santé